Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Le Sud et la côte du Cambodge

Le sud et la côte du Cambodge

 

Débouchant au sud sur le golfe de Thaïlande, la façade maritime du Cambodge est modeste : moins de 200 km entre ses voisins du Vietnam et de la Thaïlande. Longtemps marginale dans l’histoire du pays – la saga de l’Empire khmer s’est écrite autour de cette autre mer, intérieure celle-là, qu’est l’immense lac Tonlé Sap -, la région ne manque pourtant pas de charme. Ses reliefs doux – la chaîne de l’Eléphant chemine du nord au sud, tandis que le massif des Cardamomes borde le flanc nord – offrent une alternative agréable à la plate uniformité de la plaine alluviale. Si le Cambodge poursuit ses efforts sur le chemin du développement économique, la côte pourrait devenir un pôle balnéaire important.

Sihanoukville (Kompong Som)

La ville la plus importante (50 000 habitants) de la côte est une création récente. C’est au début des années 60, en effet, que le modeste bourg de Kompong Som, sous l’impulsion du prince Sihanouk, a fait l’objet d’investissements très importants, afin de doter le Cambodge de son premier port industriel et commercial en eaux profondes. Les Cambodgiens continuent d’utiliser le nom d’origine de la ville, même si celle-ci a été rebaptisée en hommage à l’instigateur de son développement.

L’ambiance de Sihanoukville, établie sur une petite péninsule qui fait saillie dans la mer, est extrêmement agréable : la cité est étirée sur une très vaste superficie, dans un moutonnement de petites collines arborées qui lui donnent un cachet particulier. Ce qui fait office de « centre-ville » est regroupé dans l’intérieur des terres, à l’écart du rivage, autour du marché.

Suivez le guide !
En soirée à Sihanoukville, donnez la préférence aux restaurants de plein air installés dans les collines qui dominent la plage de Sokha : leurs terrasses offrent la plus jolie vue qu’on puisse trouver en ville.

Plages
Mais ce sont les plages, bien sûr, qui constituent l’attraction principale pour laquelle on quitte Phnom Penh chaque samedi matin en direction du sud. Il en existe une bonne demi-douzaine sur tout le pourtour de la péninsule : sable blanc, eaux chaudes et raisonnablement claires, et beaucoup d’arbres (cocotiers, eucalyptus) sous lesquels faire la sieste dans les transats loués sur place pour une bouchée de pain…

Les plages les plus appréciées sont Victory Beach (divisée en deux parties nord et sud, près du port), Independance Beach et Ochheuteal Beach, la plus étendue, au sud. La jolie Sokha Beach, très appréciée, est désormais entièrement occupée par un resort.

Autour de Sihanoukville

Iles
Les amateurs de plongée et de loisirs nautiques privilégieront les excursions dans l’une ou plusieurs des nombreuses îles qui parsèment la baie de Sihanoukville : leurs fonds marins valent le détour, elles abritent souvent une faune abondante (oiseaux notamment) et restent très peu fréquentées. Les plus belles sont l’île aux Serpents (ou île Coudée, Koh Puos), l’île aux Palétuviers (Koh Kaong Kang), Koh Rong (la plus grande) et Koh Rong Samleung.

Parc national Sihanouk
A 20 km environ à l’est de Sihanoukville.
C’est une réserve naturelle de milliers d’hectares incluant deux îles, une vaste zone de mangrove et l’estuaire de la rivière Prek Tuk Sap. De nombreuses espèces d’oiseaux, de mammifères et de reptiles y ont trouvé refuge.

Suivez le guide !
A 7-Chann Beach, ne manquez pas d’aller voir dominant la plage de ses 7 étages, l’hôtel Indépendance, abandonné. La visite de cette imposante construction vide de style soviétique laisse une très étrange impression de temps suspendu.

Cascade Kbal Chtay
A 25 km environ de la ville à l’intérieur des terres, par la route n° 4.
Elle vaut vraiment d’y passer une bonne demi-journée en pique-nique, mais son accès se mérite : seule une piste étroite et escarpée pour 4x4 y mène et, en l’absence de tout panneau indicateur, mieux vaux avoir avec soi un guide ou un plan très précis.

Kampot et Phnom Bokor

La petite ville côtière de Kampot (à l’est de Sihanoukville en direction du Vietnam) est installée légèrement en retrait de la mer, sur les bords de la rivière Prek Thom, juste au pied des dernières hauteurs de la chaîne de l’Eléphant, qui vient s’achever ici. Développée par les colons français à l’orée du XXe siècle, Kampot a conservé une certaine empreinte coloniale qui fait une grande part de son caractère et de son charme.

Son intérêt majeur, pour le visiteur, est de constituer le point d’accès principal à la montagne de Phnom Bokor (1 080 m également appelé en anglais, Bokor Hill Station), l’un des plus célèbres et des plus hauts sommets du pays. Il faut si possible faire le trajet jusqu’à ce site (une quarantaine de kilomètres au cœur d’une forêt dense. Entrée payante), qui fut, à l’époque de la colonisation, une station d’altitude très renommée. Les restes des bâtiments où s’ébattaient les colons et l’aristocratie cambodgienne (notamment un hôtel de grand luxe, le Bokor Palace), hélas ! vandalisés entre-temps par les Khmers rouges, sont toujours visibles. Attention à ne pas trop s’éloigner des sentiers balisés, les environs de la station peuvent être encore minés. Le sommet de la montagne permet d’avoir une superbe vue , très ample, sur le golfe de Thaïlande et la grande île vietnamienne de Phu Quoc.

Kep

Encore un peu plus à l’est vers le Vietnam, en bord de mer, Kep fut un lieu de villégiature balnéaire réputé à l’époque coloniale. Environnée de belles collines, la ville est toujours fréquentée par les Cambodgiens en week-end, mais les belles villas qui avaient fait la renommée des lieux, saccagées au fil des guerres récentes, sont en ruine et à l’abandon. Le front de mer, arboré, est néanmoins agréable, et on peut venir y lézarder ou déguster du crabe frais dans l’un des nombreux petits restaurants installés sur place.

On peut se rendre en bateau depuis Kep, vers le sud, dans l’île de Koh Tœunsay (ou île du Lapin), qui compte plusieurs plages.

Koh Kong

Ce sera sans doute, à l’avenir, lorsque le Cambodge aura développé ses infrastructures, l’une des destinations vedettes de la côte khmère. La plus grande île du pays, tout à fait à l’ouest du littoral, juste avant la frontière avec la Thaïlande, est encore un vaste espace relativement vierge : forêts épaisses, reliefs accentués plongeant vers des plages encore intactes ou presque, urbanisation faible, le lieu possède tous les atouts pour devenir un paradis touristique. Il ne dispose pas encore de beaucoup d’établissements hôteliers, mais la tendance, toutefois, est nettement à l’aménagement du site pour un meilleur accueil des vacanciers. L’île est desservie par bateau et par avion.

Vidéo : Queenco Casino à Sihanoukville, Cambodge

 

Lire la suite du guide

Portrait du Cambodge

Portrait du Cambodge

7 jours / 6 nuits - 750 € TTC

A travers ce circuit, partez à la découverte des principaux sites du Cambodge. Phnom Penh, ... Voir le détail

Circuit d’Angkor à Kep

Circuit d’Angkor à Kep

10 jours / 9 nuits - 890 €

VISITE DU CAMBODGE- Siem Reap Battambang en bateau, Phnom Penh Sihanouk Ville par la route sans Voir le détail

Les plus beaux sites Vietnam / Cambodge

Les plus beaux sites Vietnam / Cambodge

14 jours / 13 nuits - 1390 € TTC 

Grâce à ce circuit très complet, vous pourrez combiner la visite des sites majeurs de ... Voir le détail

Merveilles du Laos et du Cambodge

Merveilles du Laos et du Cambodge

11 jours / 9 nuits - 1400 €

Plongez dans un duo de culture et d’histoire, au cœur du Laos et du Royaume Khmer, l’Asie ... Voir le détail