La beauté primitive de l’archipel de Nam Du

On aurait pu titrer cet article « Nam Du l’île du plaisir » ou encore « Nam Du, l’archipel des passions », mais cela aurait été mal interprété. Néanmoins les îles de cet archipel du Sud Vietnam ont réellement  la cote auprès des voyageurs à la recherche de beautés sauvages.

Une destination balnéaire récente

L’archipel de Nam Du connait les faveurs des touristes en quête d’authenticité et de contact direct avec des paysages et des habitants. Principalement habitées par des familles de pêcheurs, ces îles accueillent de façon plus soutenue depuis bientôt deux ans ces voyageurs, vietnamiens ou étrangers, soucieux de l’environnement dans lequel ils se trouvent.

Et on comprend pourquoi, tant ces îles situées non loin de Phu Quoc, possèdent des atouts pour ces amateurs de tourisme sauvage.

\"Hòn

Hòn Lớn est la plus grande île de l’archipel de Nam Du © CTV/CVN

Des paradis primitifs

L’authenticité. Cela n’est pas un vain mot ici. Cet archipel préservé, à une centaine de kilomètres de la ville Rach Gia, possède une nature primitive et luxuriante. De montagnes à la végétation foisonnante jusqu’aux plages de sable fin bordant une mer turquoise, en passant par des falaises aux formes exubérantes, tout ici relève de la carte postale d’un lieu sauvage et paradisiaque, mais bien réel.

Le calme des lieux, l’absence d’infrastructures touristiques font de ces îles le lieu idéal pour le voyageur recherchant la tranquillité, la beauté mais aussi la rencontre avec la population locale.

Des pêcheurs-hôteliers

Se faire accompagner par une personne parlant vietnamien est une bonne idée si vous comptez passer quelques jours dans l’archipel. Ceux qui vivent là ne parlent pas anglais, et seront vos seuls contacts sur place.

Se loger chez l’habitant est à la fois la façon la plus appropriée d’être hébergé sur place et également de lier connaissance avec les habitants et de partager un peu de leur vie quotidienne. L’île la plus peuplée et développée, Hòn Ngang, compte près d’un millier de foyers et vous trouverez certainement une famille pour vous accueillir.

\"Archipel

Archipel de Nam Du, Vietnam © DL/CVN

Vous pourrez également opter pour le camping sur la plage. Vous ne risquez pas d’être dérangé. La aussi, adressez-vous aux pêcheurs locaux qui vous fourniront l’équipement nécessaire et sauront vous conseiller dans le choix de votre lieu de villégiature.

Des activités nautiques et culinaires

Les activités possibles dans l’archipel sont nombreuses : la plongée bien sûr, notamment sur l’îlot Dau. La découverte des plages aussi, de véritables havres de paix. La randonnée dans ces îles, enfin sur certaines, puisque certaines d’entre elles sont réellement inhabitées.

Les découvertes culinaires également. Les spécialités à base de poisson ultra-frais de îles vous permettront de goûter à la cuisine locale et d’en apprécier le goût unique. N’hésitez pas à vous rendre au marché de la plage de Chêt où vous pourrez vous procurez poissons frais ou tout simplement assister à un marché ultra-local et typique.

Se balader d’île en île en bateau est une riche idée. Ce ne sont pas les bateaux qui manquent ici, ni les bonnes volontés. Et c’est sans doute la seule façon de pouvoir découvrir les îles de l’archipel les plus sauvages.

\"Îlots

Îlots de Nam Du, Vietnam © CTV/CVN / flickr

Enfin, vous pourrez également participer aux activités traditionnelles des habitants, fabriquer un filet de pêche, partir en bateau, déguster un repas en famille et déambuler dans ces petits villages modestes et typiques.

Partir sur l’archipel de Nam Du est réellement l’occasion de pratiquer un tourisme authentique, au coeur d’un écosystème sauvage et préservé. Si le confort moderne n’est pas la première de vos préoccupations, allez-y !

Mini-Guide pratique Vietnam

Mini-guide pratique de voyage au Vietnam

Téléchargez le guide pratique Vietnam