Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Quand le Vietnam célèbre le riz

par | 22 Sep 2019 | Voyage Vietnam

Le Vietnam est le 5ème exportateur de riz dans le monde et 5 millions de tonnes de riz sont exportées en moyenne. Les rizières font parties intégrantes du paysage local.

Les deux plus grands centres de production de riz se trouve dans le Delta du Mékong dans le sud et dans le Delta du fleuve rouge dans le Nord. C’est l’un des ingrédients principaux que l’on retrouve dans les assiettes des vietnamiens : boisson, dessert, plat, à toutes les sauces, faisant la renommée de la gastronomie vietnamienne.

Mais plus qu’un aliment, et compte tenu de son importance économique, le riz est un élément de tradition, un symbole de la culture vietnamienne, prenant parfois la forme d’une offrande lors de certaines célébrations comme c’est le cas pour la fête du Têt, où le riz gluant rouge trouve sa place sur les autels.

On le célèbre à son tour régulièrement et chaque région du Vietnam est attachée à une légende ou à une fête concernant la culture du riz.

Découvrons les-ensemble :

Rizières, Province de Long An, Vietnam

Rizières, Province de Long An, Vietnam © Benjamin Bezine / flickr

Le festival du riz à Tân An, dans la province sud Long An.

En 2018, a eu lieu le 3ème festival du riz à Long An. Du 18 au 24 décembre, cette province qui a un rôle stratégique en termes de production rizicole dans le delta du Mékong, célèbre le riz. L’évènement comprend une foire réunissant de près de 1.000 stands de 600 unités et localités, un concours de cuisson de riz, des séminaires sur la résilience au changement climatique, la promotion du label du riz vietnamien…C’est festival en grande pompe témoignant de l’’importance et du rôle du riz dans le paysage vietnamien.

La fête du riz nouveau des Tay

A chaque pays ses traditions. Quand on France nous fêtons le beaujolais nouveau, en Angleterre la bière à la Saint Patrick, certaines ethnies du Vietnam fêtent quant à elle célèbre le riz nouveau. C’est une fête traditionnelle, en l’honneur des ancêtres et en remerciement aux divinités et aux ancêtres pour s’attirer une bonne santé, un climat clément et de bonnes récoltes.
Cette fête du riz nouveau des Tày intervient deux ou trois semaines avant la récolte du 10e mois lunaire.

Ce jour-là, les familles ramassent des épis de riz qu’ils font alors bouillir et qu’ils déposent en offrande sur les autels. Accompagné d’un chaman, les familles se recueillent accompagnées du dàn tinh, l’instrument de musique traditionnel des Tay et de chants traditionnels

Femme ethnie Tay, Ba Be, Vietnam

Femme ethnie Tay, Ba Be, Vietnam © Linda De Volder / flickr

Sachez que la fête du riz nouveau (LỄ MỪNG LÚA MỚI)
est célébré par l’ensemble des ethnies au Vietnam. La fête du riz nouveau des Cơ Tu se célèbre elle au 7ème mois lunaire. Un buffle est sacrifié pour rendre un culte au génie céleste. Pour en savoir plus sur la cérémonie de la fête du riz nouveau des Co Tu c’est par ici : La fête du riz nouveau des Co Tu

La fête de la lune. : le riz vert

Le “Cốm” ( riz vert ) est un plat typique de la fête de la lune à base de jeune riz.
Considéré comme un aliment de choix et royal, il est considéré comme un cadeau spécial venant de la terre et de l’eau. Toute la particularité réside donc dans ses jeunes brins de riz de couleur verte, dans laquelle on trouve une goutte de lait aromatique qui sert à fabriquer le Côm. Enveloppée, dans une feuille de lotus, pour garder tout son parfum délicat, le Côm est un plat qui se déguste en ce temps de fête comme en remerciement aux ancêtres.

La fête du village de Chu Dong Tu-Tien Dung

3 jours de célébration pendant le deuxième mois lunaire consacré au Saint Chu Dong Tu, l’un des immortels légendaires du Vietnam, et à la princesse Tien Dung, qui a aidé les habitants à créer des villages, à cultiver les marais sur une terre fertile et à mener une vie heureuse et satisfaisante.

On y célèbre le nouveau riz, on prie pour des récoltes abondantes et un climat favorable. Le festival prend lieu à Da Trach, dans la province de Hung Yen, dans le nord du pays. Le festival montre l’espoir du peuple de conquérir la nature et sa gratitude envers Saint Chu Dong Tu de leur avoir appris à cultiver le riz, à élever des vers à soie pour tisser des tissus et à honorer la piété et le patriotisme.

Au programme : jeux, danse, chant, et rituels traditionnels tels que des palanquins pour transporter des jarres d’eau et une statue en bois d’une carpe. L’icône de la carpe est associée à la légende d’une carpe transformée en dragon et représente l’aspiration à la conquête du marais de Da Trach.

Partez à la découverte des rizières avec notre circuit sur mesure au Nord Vietnam