Website Preloader
Website Preloader

L’île de Phu Quy table sur l’écotourisme de Binh Thuân

Dotée d’une économie maritime soutenue par des sites historiques et culturels conséquents, l’île de Phu Quy, située à 56 milles marins au large de Phan Thiêt, province de Binh Thuân (Centre), a une superficie de 17,82 km² pour une population de 25.000 personnes. Elle dispose de nombreux atouts pour développer l’écotourisme maritime.

Entourée d’une dizaine d’îlots, ceinturée par de belles plages, Phu Quy est en train d’investir dans ses infrastructures touristiques, à commencer par son réseau routier et son parc hôtelier. Elle dispose de belles plages telles que Triêu Duong, Doi, Gành Hang… Outre ses richesses naturelles, elle abrite aussi plusieurs grandes pagodes, dont celles de Linh Quang et de Van An Thang. Cette dernière, vieille de 2.000 ans, a été classée vestige historique en 1996 par l’État.

Les potentiels touristiques de Phu Quy sont complétés par des paysages de monts et d’îlots qui l’entourent. À 3 km à l’ouest de son port se trouve le mont Câm, haut de 108 m, au sommet duquel est situé le phare estimé être le plus grand du Vietnam. À 4 km à l’est du mont Câm, le mont Cao Cat qui comprend la pagode Linh Son Tu, une des 2 construites sur la montagne dans la province de Binh Thuân.

Binh Thuân, Vietnam

Binh Thuân, Vietnam © Quangpraha / Pixabay

La particularité de Phu Quy tient à ses îlots. À environ un mile se trouve l’îlot Hon Tranh, et à 25 miles au sud, celui de Hon Bô (îlot Père), un îlot en pierre qui sert d’abri aux oiseaux de mer.

Pour réveiller ces potentiels en écotourisme, la province de Binh Thuân privilégie l’exploitation du tourisme maritime. Dans l’immédiat, Phu Quy s’attache à améliorer ses infrastructures routières desservant ses sites touristiques, à construire des navires, un aéroport, un embarcadère, des hôtels et des restaurants, sans oublier de concevoir des produits touristiques attrayants.

Selon le vice-président du Comité populaire du district insulaire de Phu Quy, Nguyên Van Tri, cette île compte à ce jour 5 projets d’investissement dans le tourisme maritime dont un est déjà en oeuvre. Ce district insulaire espère devenir une nouvelle destination des touristes nationaux comme étrangers si les liaisons maritimes avec le continent sont améliorées. Actuellement, il faut en effet de 5 à 6 heures pour s’y rendre par mer.

Article original :  © Courrier du Vietnam