Website Preloader
Website Preloader

Larguer les amarres à l’île de Ly Son

par | 5 Mar 2012 | Voyage Vietnam

Ly Son, une des trois îles du district insulaire éponyme au nord-est de la province de Quang Ngai (Centre), abrite nombre de vestiges historiques, grottes, récifs coralliens et belles plages

Ly Son s’étend sur près de 10 km² et compte 21.000 habitants. Île d’origine volcanique, Ly Son compte cinq montagnes aux courbes dociles. De leur sommet, la vue embrasse un vaste panorama, marqué par des dizaines d’hectares de champs d’oignons. La plage de Ly Son est belle, mais convient mieux à la balade qu’à la baignade. Les fonds coralliens font le bonheur des amateurs de plongée sous-marine.

L’île abrite la pagode Âm Linh Tu et le tombeau Gió, qui honorent les soldats qui se sont sacrifiés pour la souveraineté du pays. Deux autres endroits très courus sont la pagode Duc, sise au pied d’un cratère, et celle de Hang, construite il y a 300 ans dans une grotte. Les amateurs d’architecture ne doivent pas manquer la maison communale du village d’An Hai, les temples de Lang Chanh et Ca Ong, ou les palais de Tam Hoà et Thiêm Y Ana.

Mais la vraie richesse de Ly Son, c’est son ail. Ce caillou est d’ailleurs surnommé «le royaume de l’ail». Il est cultivé dans une terre volcanique, riche en sable, qui lui confère une saveur très particulière. Actuellement, l’ail de Ly Son est une spécialité connue et appréciée partout au Vietnam.

Ile de Lý Sơn, Vietnam

Ile de Lý Sơn, Vietnam

Ly Son a de grandes potentialités touristiques. Si ses atouts que sont les vestiges culturels et historiques, l’hospitalité des locaux et les spécialisés maritimes sont bien exploitées, alors elle pourra devenir une destination de choix pour les touristes, vietnamiens mais aussi étrangers, a plaidé Nguyên Van My, directeur du voyagiste Lua Viêt, estimant que le district insulaire a besoin d’un plan global de développement touristique.

La province de Quang Ngai a approuvé le projet de développement socio-économique du district insulaire de Ly Son, qui met l’accent sur le développement des services et des infrastructures touristiques mais aussi de l’aquaculture, selon le vice-président du Comité populaire provincial, Ta Duy.

Ce projet prévoit aussi l’établissement de trois circuits touristiques. Le premier concerne les pagodes et temples, le deuxième les montagnes, ruisseaux et grottes, et le dernier les récifs coralliens, la plongée sous-marine et autres sports maritimes.

Source :  AVI