Website Preloader
Website Preloader

Les maisons centenaires du Delta du Mekong

par | 21 Oct 2016 | Voyage Vietnam

Pour les Vietnamiens, la maison est le lieu où se conservent et se transmettent les valeurs traditionnelles fondamentales. D’où le caractère historique et exemplaire de ce millier de maisons anciennes érigées dans les règles de l’art vietnamien, voire franco-vietnamien.

Visiter ces maisons patrimoniales

Les critères de construction et d’agencement de ces maisons vietnamiennes ont été faites dans les règles de l’art par des hommes d’esprit de l’époque (19è siècle) et répondent à des normes de qualité et de savoir-vivre précises, qui n’ont rien à envier à leurs cousines asiatiques (Chine, Japon…).

À gauche de la maison, un cours d’eau, et à sa droite, une voie de communication. Des arbres aux frondaisons ombragées doivent si possible embellir l’entrée. Un jardin fruitier joint l’utile à l’agréable à l’arrière de la maison, prodiguant senteurs et fruits sucrés.

Chefs-d’œuvre en péril

Cependant, pour autant qu’elles revêtent un caractère patrimonial et culturel indéniable, et un intérêt véritable pour le voyageur au Vietnam, ces témoins d’une époque révolue ont bien du mail à résister au temps et au manque d’entretien.

Manque de moyens, d’artisans possédant les connaissances nécessaires à leur réfection, pression immobilière et même tourisme organisé, font que ces maisons sont menacées de disparition, malgré parfois leur classement au patrimoine national et régional. Dans les provinces de Tiên Giang, Vinh Long, Dông Thap, Cân Tho, Long An, ou encore Trà Vinh, le manque de données techniques et historiques empêchent une restauration trop peu envisagée.

Maison du Damoiseau de Bac Liêu - Vietnam

Maison du Damoiseau de Bac Liêu – Vietnam – © Ngo Duy Thuong / Flickr

Trois maisons célèbres.

Partons à la découverte de trois de ces maisons, parmi les plus beaux exemples architecturaux de la région.

La maison du Damoiseau de Bac Liêu

Située au N°13, rue Diên Biên Phu, elle attire toute l’année de nombreux curieux, attirés par la prestance et le cachet de l’édifice. Construite par la famille Trach en 1919, et conçue par un architecte français. Il s’agit d’un bâtiment à 2 étages, aujourd’hui réhabilité et transformé en hôtel et site culturel.

Mêlant style vietnamien et européen, elle fut la demeure de vietnamiens fortunés, où la culture occidentale, notamment française a eu une grande influence, sur le mode de vie et l’habitat. Mais assurément, il s’agit d’un lieu à découvrir, et son succès auprès des voyageurs le prouve.

L’ancienne maison de Huynh Thuy Lê

Maison de Huynh Thuy Lê, à Dông Thap - Vietnam

Maison de Huynh Thuy Lê, à Dông Thap – Vietnam – © Nhím ướt / Flickr

Mélange audacieux d’architectures vietnamienne, française et chinoise, la maison de Huynh Thuy Lê, située au bord de la rivière Tiên dans le chef-lieu de Sa Dec, connaît à juste titre un succès auprès des visiteurs locaux ou étrangers.

Pour le voyageur français, et les voyagistes le mettent en avant, il s’agit également du lieu de tournage de « L’Amant » de Jean-Jacques Annaud, d’après l’oeuvre de Marguerite Duras, et qui relate l’histoire d’amour entre l’écrivaine et ce fameux Huynh Thuy Lê.

L’habitation a été reconnue vestige historique national en 2009 par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. La demeure a été construite en bois précieux en 1895. Son toit est couvert de tuiles Yin-Yang, avec ses deux extrémités recourbées. Elle a été restaurée dans le style d’une villa française par le père de Huynh Thuy Lê et mêle harmonieusement caractéres orientaux et occidentaux.

Petite star des voyages au Vietnam, c’est un lieu qui justifie une excursion à elle seule. « Suivre les pas de l’amant ».

La maison Binh Thuy

L'ancienne maison Binh Thuy à Can Tho - Vietnam

L’ancienne maison Binh Thuy à Can Tho – Vietnam – © Binh Huynh / Flickr

Vieille de 130 ans, entretenue et préservée par Duong Chân Ky, un commerçant et intellectuel de Cân Tho, cette bâtisse aux styles mêlant elle aussi influences sud-vietnamienne et européenne, recèle de nombreux trésors historiques vieux de plusieurs centaines d’années.

La maison compte cinq travées, recouverte de tuiles, et possède trois inscriptions : Phuc / Lôc /Tho (Bonheur – Prospérité – Longévité),elle a été construite et enduite de résine, avec des arbalétriers et des colonnes de lim (bois de fer).

A l’intérieur, un canapé, des panneaux transversaux dorés, un ensemble de table et de chaises créés sous la dynastie chinoise des Qing (1644-début du XIXe siècle), des tasses et des fioles de la dynastie des Ming (1368-1644) et des Qing.

Elle figure donc en bonne place dans la liste des sites architecturaux d’importance nationale, et attire de nombreux touristes.

A votre tour de pénétrer dans ces lieux chargés d’histoire et de passions.