Si vos pas vous amènent un jour en Birmanie, vous ne manquerez pas de le remarquer : sur la plupart des visages s’étale une crème jaune pâle. Qu’est-ce que c’est ? Et à quoi sert-elle ?

Une pâte naturelle

 

 

 

Il s’agit de thanaka, une pâte cosmétique obtenue à partir de l’écorce, du bois ou des racines d’un arbre (le Limonia et le Murraya principalement), râpée avec de l’eau. Le Kyauk Kyin, la pierre qui sert à broyer  et râper cette préparation, n’a pas changé depuis 2000 ans. Le Thanaka est principalement utilisé par les femmes et les enfants.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses propriétés cosmétiques et médicales

 

 

Quelles sont ses propriétés ? La première est de protéger la peau du soleil. Les paysans l’apprécient particulièrement lorsqu’ils doivent travailler dans les rizières. Au niveau cosmétique, elle adoucit et embellit également la peau grâce à son astringence. Mais ce qui en fait tout l’intérêt, c’est sa fragrance. Les arbres utilisés, de la famille des Rutacées, délivrent une odeur d’agrumes rafraîchissante. La poser avant d’aller se coucher, c’est l’assurance d’une nuit moins étouffante !

 

Ses propriétés médicales ne sont pas non plus négligeables. Elle traite l’acné, les mycoses, la malaria, l’épilepsie, la fièvre… bref, une vraie panacée !

 

 

 

 

 

 

 

On trouve du thanaka en Inde ou en Thailande. Mais c’est en Birmanie que sa popularité est la plus forte. Bien que les urbains le négligent un peu, nul doute que votre voyage au Myanmar regorgera de clichés d’enfants et de femmes à la peau colorée de jaune !

À lire également :