Website Preloader
Website Preloader

La beauté primitive de la cascade Ban Vat

par | 10 Mai 2011 | Voyage Vietnam

La cascade Ban Vat est reconnue pour sa beauté vierge et naturelle et comme le berceau historique de la minorité ethnique Thai de Muong Sang dans le district de  Moc Chau (province nord-ouest de Son La).

La cascade Ban Vat est située au nord de Hanoi à la suite de nombreux cols recouverts de brumes, près de la route qui mène à Son La.

Le groupe ethnique Kinh appelle la cascade Dai Yem (un sous-vêtement ancien vietnamien) ou Nang (Elle). Ces noms signifient que la chute d’eau est si belle qu’elle ressemble à la beauté d’une jeune fille de 16 ans.

Les résidents locaux, eux,  appellent la cascade Thai Hung ou Ban Vat, ce qui signifie la maison de la minorité ethnique thaïlandaise.

Au beau milieu des forêts vertes, du gazouillis des oiseaux et des cris des gibbons, la chute d’eau de 100 mètres de haut gronde jour et nuit.

La cascade Ban Vat coule à partir des deux ruisseaux de Bo Bo et Co Lam Ta Chau, provenant d’une grotte dans le village de montagne Vat qui a longtemps été le foyer de la minorité ethnique thaïlandaise.

Chutes de Ban Vat, Moc Chau, Vietnam

Chutes de Ban Vat, Moc Chau, Vietnam © VNE

L’eau s’infiltre dans la montagne calcaire  au printemps, puis s’étend sur cinq kilomètres avant de fusionner avec le Bo Sap  dans le village de montagne Bo Sap à la frontière du Laos, avant de se  transformer au terme de son voyage dans la magnifique chute d’eau de Ban Vat.

La cascade se compose de deux  chutes, à deux niveaux,  dont la seconde est située à 150 mètres sous la première. Au-dessus de la deuxième cascade se trouve un terre-plein fleuri d’où les visiteurs peuvent voir le paysage de montagnes environnant .

La cascade Ban Vat  atteint sa splendeur au cours de la saison des pluies d’avril à Septembre chaque année, lorsque la chute de 70 mètres de large jaillit  vers le bas de sa pente, en un tumulte  blanc éblouissant et imposant de force dramatique et poétique.

Source: Thanh Nien tuan san – Traduit par Hong Ha