Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Le delta du Mékong

A travers le delta du Mékong

Le sable de la rivière - Vietnam

Le sable de la rivière – Vietnam

Le vaste delta du Mékong (autrefois territoire khmer) n’a été peuplé qu’à partir du XVIe siècle lorsque les Nguyên firent assécher les multiples marais et creuser une multitude de petits canaux.

Le delta est peuplé de Vietnamiens (en majorité), de Khmers, de Chinois et de quelques Chams. Il regroupe neuf provinces (Long An, Tien Giang, Dong Thap, Ben Tre, Cuu Long, An Giang, Hau Giang, Kien Giang et Minh Hai) reliées entre elles par un service de bacs, par un bon réseau routier et diverses voies fluviales sillonnées de bateaux et de petits sampans activés à la rame.

Il est conseillé de visiter le Sud du pays entre janvier et mars (températures de 25 à 35°). A partir de mai viennent les premières pluies qui s’intensifient entre juillet et octobre. Il faut compter quatre à cinq jours pour faire connaissance avec cette région très attachante par ses inextricables réseaux de canaux, voies d’eau jaunies par les dépôts d’alluvions qui quadrillent le pays. A chaque heure, le dialogue de l’eau et du ciel semble sculpter divers visages aux couleurs de glaise.

La province de Long An est arrosée par le Vam Co Dong, le Vam Co Tay et la Rivière de Saïgon. On y cultive l’ananas, la canne à sucre, le manioc, la noix de coco, la banane et on y élève les poissons d’eau douce. Binh Ta (à 15 km de Ben Luc) est un site archéologique sur lequel ont été retrouvés des céramiques, des bijoux et une stèle en sanskrit évoquant le retrait des troupes du roi de Fu Nan en 555.

La province de Tien Giang est un véritable grenier à riz. Elle a pour capitale My Tho (90 000 habitants) fondée au début de 1680 par des réfugiés venus de Taïwan. Située à 72 km de Saïgon, elle peut faire l’objet d’une agréable excursion à partir de la capitale du Sud. On peut y effectuer une promenade sur le Mékong, flâner dans le grand marché riche en poissons, fruits, orchidées.

Il est possible de prendre un bateau pour se rendre dans l’Île de Phung (une demi-heure de trajet) où vécut Ong Dao Dua, fondateur d’une secte (Tinh Do Cu Si) mêlant Bouddhisme et Christianisme. De retour à My Tho, visitez la pagode Vinh Trang avec son zoo attenant et la pagode Chua Quan Thanh, datée de 1880 et de style très kitsch.

La province de Ben Tre est un kaléidoscope de rizières et de cocoteraies. Le marché de Ba Tri propose de la belle soie. Vous pourrez également observer divers oiseaux à la Réserve ornithologique de Cu Lao Dat à proximité du village de An Hiep.

La province de Dong Thap s’étale le long du Mékong. On s’y rend par la nationale 49 ou par un bac à partir de My Thuan. C’est une région idéale pour les amoureux de la nature avec divers oiseaux, animaux sauvages et des étangs roses aux multiples lotus verts.

La province de Cuu Long (les Neuf Dragons) a pour capitale Vinh Long (175 000 habitants) située à 136 km de Saïgon. Elle possède le seul temple de la Littérature au Sud du pays (Dên Van Thanh) récemment restauré, situé à Thiên Duc, à un kilomètre sur la route de Tra Vinh. A partir de Vinh Long il est facile de se rendre en bateau aux îles de An Binh et Binh Hoa Phuoc, sur le cours du Tien Giang. Le pays est particulièrement riche en fruits.

La province d’An Giang à l’ouest du Dong Thiap est mitoyenne avec la frontière khmère de Takeo. A la suite du génocide de Pol Pot, de nombreux Cambodgiens s’y sont réfugiés entre 1977-1978. La capitale est Long Xuen (100 000 habitants). La route qui conduit vers Ba Chuc est très pittoresque avec de nombreux ponts de bambou autrment nommés « passerelles de singes », difficiles à emprunter.

Chau Doc (difficile d’accès en raison de la proximité de la frontière cambodgienne), située à 225 km de Saïgon et à 178 km de Phnom Penh mérite qu’on lui consacre une bonne journée. Le Temple de Chau Phu, daté de 1926, dédié à Thai Ngoc Hau (1761-1829), mandarin qui fit construire le canal qui délimite la frontière entre le Cambodge et le Vietnam, est à voir.

Ba Chua Xu - Province de Chau Doc - Vietnam

Ba Chua Xu – Province de Chau Doc – Vietnam

A 5 km au Sud-Ouest de Chau Doc, le mont Nui-Sam possède de nombreux temples et pagodes construits sur ses flancs, de style assez moderne avec une profusion de statues de diverses divinités bouddhistes.

C’est à Phu Tan (nord-est de la province) qu’est né en 1919, Huyrh Phu Sô, fondateur de la secte bouddhiste Hoa Hao (la paix et la bonté). Il fut surnommé « le bonze fou », allié des Japonais lors de la dernière Guerre mondiale ; il aurait été exécuté par le Viêt-Minh en 1947. Le temple et la maison du fondateur de la secte avec sa vieille Dodge, peuvent être visités.

Sadec (132 km de Saïgon) est la ville où vécût Marguerite Duras qui évoque « ces territoires d’eau qui vont aller disparaître dans les eaux des océans », dans L’Amant et L’Amant de la Chine du Nord. On y trouve la maison de « l’amant chinois ». La ville est aujourd’hui surpeuplée. Avec ses jardins de cocotiers et d’aréquiers, elle était autrefois nommée « le jardin de la Cochinchine ». Belles maisons coloniales rue Tran Hung Dao aux numéros 6B1, au 12B et au 14B.

La province de Hau Giang représente la partie la plus méridionale du delta du Mékong. Can Tho (150 000 habitants), sa capitale est à 169 km de Saïgon. En dehors du marché et de la cathédrale, la ville présente peu d’intérêt touristique.

Soc Trang (60 km au Sud-Est de Can Tho) possède un temple khmer. Ici ont lieu de grandes courses de bateaux le 14e jour du 10e mois lunaire.

La province de Kien Giang propose un littoral de 200 km d’îles et de forêts. Rach Gia (120 000 habitants) est la capitale avec la pagode Phat Lon (« Grand Bouddha ») construite au XVIIIe siècle par les Khmers (rue Quang Trung). Au 18 rue Nguyen Cong Tru, un temple est dédié à Nguyen Trung Truc, chef d’un mouvement de résistance contre la France à la fin du XIXe siècle.

Au 14 de la rue Nguyen Du, la pagode de Ong Bac De a été fondée par la communauté chinoise, au XIXe siècle. Elle est dédiée à Ong Bac De, principale divinité taoïste, réincarnation de « l’Empereur de Jade ».

Au nord de Rach Gia, environ à 12 km, près du village de Vong The, le site archéologique de Oc Eo (fouillé autour des années 40) montre les traces d’une ville commerciale de l’empire indianisé du Fou Nan en relation avec le monde romain, la Chine et l’Asie du Sud-Est. (La route est mauvaise ‘ autorisation nécessaire.)

Ha Tien est située à 100 km de Rach Gia (6 km du Cambodge, 368 km de Saïgon, 170 km de Phnom Penh). La grotte de Chua Hang et la plage de Duong méritent un arrêt (à 30 km de Ha Tien).

L’île de Phu Quoc représente le prolongement de la chaîne cambodgienne de l’Éléphant. L’île est célèbre pour son nuoc-man, ses chiens pêcheurs et ses fonds marins. Elle est toujours revendiquée par le Cambodge. Ha Tien abrite diverses grottes et pagodes (Tam Bao et Phu Dung datées du XVIIIe siècle).

La province de Minh Hai représente la pointe méridionale du Vietnam. Ca Mau en est la capitale située à 178 km au sud de Can Tho. C’est une région sauvage (le commandant Cousteau s’y est rendu en 1992) couverte d’étangs et de forêts. L’immense mangrove de U Minh est la deuxième du monde après celle d’Amazonie.

Beaucoup de serpents venimeux sont capturés et vendus à des laboratoires pharmaceutiques. On y rencontre un saurien, le « te te », mélange de serpent et de lézard. Les forêts de cajeputs fournissent une huile utilisée en pharmacie.

Revenir au début du guide

Portrait du Vietnam – Promo 2018

Portrait du Vietnam – Promo 2018

8 jours / 7 nuits sans vols - 710 € au lieu de 790 € TTC

10 jours / 7 nuits avec vols - 1570 € ou 1790€ TTC

Venez découvrir les différents aspects du Vietnam du Nord au Sud, de Hanoï, sa capitale, ... Voir le détail