Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Ethnies et langues du Vietnam

Ethnies et langues du Vietnam

Ethnies et langues du Vietnam

Une ethnique avec chapeau cônique vietnamien

Une ethnique avec chapeau cônique vietnamien

Malgré l’effort du gouvernement vietnamien pour intégrer les nombreuses minorités ethniques, on distingue aujourd’hui cinq grands groupes (des rencontres enrichissantes lors d’une excursion Vietnam) :

  • La famille austro-asiatique (Môn-Khmère), la plus ancienne, établie en Indochine : les Kinh, ou Vietnamiens. Ils sont issus des Yué (tribus chinoises) et de populations mélano-indonésiennes. Cette famille englobe aussi bien des tribus de montagnes et de plateaux (Mnong, Lâc), des Khmers rescapés du puissant empire angkorien, que des populations Muong.
  • La famille austronésienne (Malayo-Polynésienne) composée des Câms, des Chru, des Hroi, des Jaraï, des Rhadé et des Raglaï. On connaît surtout les Câms (ou Chams) qui furent jadis à la tête d’un grand royaume établi en Annam, vaincu par le nord du pays, au XVe siècle.
  • La famille Thaï-Kadaï qui constitue la plus grande minorité au nord du Fleuve Rouge, dans les montagnes bordant le delta et dans l’arrière-pays du Thanh Hoa et du Nghe Tinh. Ces populations se divisent en deux familles principales : les Thaï Khao blancs et les Thaï Dam noirs.
  • La famille Miao-Yao qui cultive toujours le pavot (malgré les interdictions virtuelles) et vit au-dessus de 600 mètres d’altitude. Les Miao (ou Méo), comme les Yao, sont originaires du sud de la Chine.
  • La famille sino-tibétaine se compose de montagnards Lolo, Hani (tous deux répartis inégalement dans le haut-Tonkin) et de Hoa, commerçants d’origine chinoise. Les Lolo pratiquent la culture sur brûlis à jachère et la riziculture inondée, dans les vallées.

Langues du Vietnam

Le vietnamien

Panneaux de propagande, Vietnam

Panneaux de propagande, Vietnam

Elle est, comme le chinois, d’origine austro-asiatique. Monosyllabique, elle comporte six tons et emprunte à la langue chinoise de nombreuses expressions. Elle a été transcrite en une écriture à base de caractères latins au XVIIe siècle, par le jésuite français Alexandre de Rhodes, qui lui a donné le nom de Quoc Ngu. Cette nouvelle écriture remplacera progressivement, au début du XXe siècle, d’abord dans le sud puis au nord, le système de transcription à base de caractères chinois trop élitiste. Hormis cette langue officielle de la majorité Kinh, de nombreuses tribus minoritaires possèdent leurs propres parlers. Rappelons que, de 1858 à 1945, la langue officielle du pays était le français.

Les autres langues

Le vietnamien est une langue qui appartient à la famille austro-asiatique. Mais chaque minorité ethnique possède sa propre langue et ils sont au nombre de 75, et représente 15 % de la population totale. Il serait donc assez fastidieux de toutes les énumérer ici. Par ailleurs, le français et l’anglais, vestige de la période coloniale, sont encore parlées au Vietnam. Toutefois, si le français est encore parlé par quelque 100 000 personnes, l’anglais est enseigné à l’école.

Vidéo : NORD-VIETNAM : BAO LAC et LES LOLOS
Portrait du Vietnam – Promo 2018

Portrait du Vietnam – Promo 2018

8 jours / 7 nuits sans vols - 710 € au lieu de 790 € TTC

10 jours / 7 nuits avec vols - 1570 € ou 1790€ TTC

Venez découvrir les différents aspects du Vietnam du Nord au Sud, de Hanoï, sa capitale, ... Voir le détail