Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Vie économique du Vietnam

La vie économique du Vietnam

Si la nouvelle constitution adoptée par l’Assemblée en août 1992 confirme le Socialisme dans les grandes lignes de son idéologie, le Vietnam a choisi une économie de marché.

L’agriculture dépend du domaine privé ; la principale culture est le riz (les rizières occupent 50 % des terres cultivées) qui nourrit largement la population. D’autres cultures, comme le manioc ou les patates douces, sont d’un rendement moyen.

L’hévéa (qui fournit le latex) constitue la première culture commerciale du pays. La pêche occupe également une place de choix car sa production représente 13 kilos par habitant (16 pour la France).

La balance agricole est devenue excédentaire depuis la fin des années 80 ; le Vietnam subvient ainsi aux besoins de sa population. Le Vietnam dispose de diverses ressources minières : charbon et surtout pétrole, dont la production augmente de façon constante (réserves évaluées à 68 millions de tonnes en 1993). Le Vietnam est le plus grand fournisseur de ferraille au monde ; spécialité qu’il a acquis grâce’ à la fonte du matériel de guerre.

Le Vietnam a vécu en 1992 et 1993 une période de redressement économique ; la balance commerciale a été positive avec un montant de 70 millions de dollars et une augmentation des exportations de + 15 % par rapport à 1991. Cependant avec le tarissement de l’aide de l’Union Soviétique et l’embargo américain, le Vietnam est resté défavorisé car il ne put avoir recours aux prêts du F.M.I. et de la Banque Mondiale. La levée de l’embargo des Etats Unis en février 1994 lui a apporté une véritable bouffée d’oxygène.

Un programme d’aide à l’économie vietnamienne réunissant la Banque Mondiale, le PNVD et le FMI annoncait 2,1 milliards de dollars jusqu’à l’an 2000. Le Vietnam fait partie, pour l’instant, des pays pauvres, avec un PNB/hab. de 457 dollars en 2003 (France : 22 753). Il espère devenir dans les 10 ans un « bébé tigre » et s’intégrer ainsi à l’aire de prospérité de l’Asie du Sud Est.

Les communications

Les communications terrestres demeurent difficiles car elles ont beaucoup souffert des guerres. Le réseau ferroviaire, limité à la ligne Hanoï-Ho Chi Minh-Ville (1 730 km), est plutôt vétuste. Les routes sont étroites, beaucoup de ponts restent à reconstruire. Les 4/5e du transport intérieur de marchandises s’effectuent par voie fluviale (11 000 km de fleuves navigables) ou maritime (2 700 km). La France et l’Australie participent activement au développement des télécommunications.

Les rapports franco-vietnamiens

 

Vatel Saigon, restaurant français - Vietnam

Vatel Saigon, restaurant français – Vietnam

Le voyage au Vietnam du président Mitterrand, au début 1994, accompagné de chefs d’entreprises françaises, s’est soldée par la promesse d’une aide financière qui devrait doubler celle qui s’élevait à 47 millions de dollars en 1992, plaçant ainsi la France au troisième rang des investisseurs. La présence française s’est ainsi renforcée dans le domaine de l’enseignement et de la formation.

L’ouverture d’une Alliance Française à Hanoï, en octobre 1993, voulait favoriser une francophonie et permettre, tout au moins, un enseignement de la langue à égalité avec l’anglais, dans les centres de formation de cadres économiques et financiers.

Actuellement les principaux domaines de coopération portent sur le secteur agricole et l’agro-alimentaire, les transports et l’énergie, les télécommunications, l’informatique et l’électronique, la santé et la formation de cadres. En 1991, trois films de réalisateurs français ont permis l’évocation d’une Indochine des souvenirs : « l’Amant » (de J.J. Annaud d’après le roman de Marguerite Duras), « Indochine » (de Régis Wargnier) et « Diên Biên Phu » (de Pierre Schoendorffer).

Le tourisme

Le manque d’infrastructure hôtelière et les dégâts de la guerre, ont ralenti l’expansion du tourisme au Vietnam qui ne pouvait alors pas rivaliser avec la Thaïlande. En 2004, le Vietnam a accueilli plus de 2,9 millions de visiteurs.

Vidéo : La vie portuaire de Qui Nhon

Lire la suite du guide

Portrait du Vietnam – Promo 2018

Portrait du Vietnam – Promo 2018

8 jours / 7 nuits sans vols - 710 € au lieu de 790 € TTC

10 jours / 7 nuits avec vols - 1570 € ou 1790€ TTC

Venez découvrir les différents aspects du Vietnam du Nord au Sud, de Hanoï, sa capitale, ... Voir le détail