Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

A la rencontre des ethnies minoritaires du Vietnam

par | 21 Août 2019 | Voyage Vietnam

L’histoire du Vietnam est d’une grande richesse. Le pays est constitué de peuples de tout horizon. Le Vietnam compte près de 54 ethnies différentes majoritairement représenté par les Kinhs, appelés aussi les Viêts. Ceux-ci représentent 80% de la population locales du pays. Autrement, il s’agit d’ethnies minoritaires.

Chaque ethnie a sa propre langue, sa propre culture, faisant du Vietnam un véritable carrefour de civilisations. Le Vietnam a la composition ethnique la plus riche et la plus complexe de toute l‘Asie du Sud-Est.

A l’origine

Chassées de Chine, différentes tribus se sont installer au Vietnam, devenant ainsi les différentes ethnies minoritaires du Vietnam formées au fil du temps depuis 4000 à 5000 ans. Leur choix s’est porté sur un environnement familier, pour certains la plaine, pour d’autres les montagnes. Le lieu géographique constitue un des signes distinctifs des différentes ethnies en matière de mode de vie : Artisanat, élevage, culture du riz, gastronomie…tout autant de spécialités  qui font aujourd’hui la richesse du pays. Sillonner le pays à la rencontre des ces différentes ethnies  est la manière la plus authentique de découvrir le pays.

Parmi les ethnies les plus connues, on distingue les Hmongs, les Daos et les Tays. 

Les Hmong

Ethnie Hmong, Nord Vietnam

Ethnie Hmong, Nord Vietnam © Rod Waddington / flickr

Où les rencontrer ?

Les Hmongs, aussi appelés Méos, sont situés principalement dans les montagnes du nord du Vietnam. Ils vivent souvent dans les endroits de très haute altitude des provinces de Lao Cai, de Ha Giang, de Cao Bang, de Lang Son et de Lai Chau, de Nghe An, de Thanh Hoa et de Hoa Binh. On distingue plusieurs sous-groupes : Hmongs Blancs,  Hmongs Noirs, Hmongs Lengs,  Hmongs Puas, Hmongs fleurs

Comment on les distingue ?

On les remarque par leurs codes vestimentaires bien à eux. La tenue féminine est principalement composée d’un corsage et d’une jupe. La couleurs des vêtements et le type de tissus varient ensuite en fonction du type de Hmongs. Les femmes marchent pieds nus et marchent avec des jambières. En ce qui concerne les hommes, la tenue est composée d’un pantalon large noué à la ceinture et d’une veste ample. Autre point distinctif, le coiffage. Les Hmongs blancs portent un turban large alors que les Hmongs fleuris enroulent leurs cheveux.

De quoi vivent-ils ?

Les Hmongs vivent principalement d’agriculture et d’élevage. Vous les rencontrerez au détour des rizières ou dans les marchés environnants de Sapa.

Les Daos

Ethnie Dao rouge - Sapa, Vietnam

Ethnie Dao rouge – Sapa, Vietnam © Martha de Jong-Lantink / flickr

Où les rencontrer ?

On les trouve principalement dans les zones frontalières avec la Chine, dans les moyennes et hautes régions montagneuses du Vietnam. Ils côtoient d’autres minorités ethniques du Vietnam tels que les Hmongs. 

Comment les reconnaître ? 

Tout comme les Hmongs, on les reconnaît par leurs tenues vestimentaires traditionnelles. Chez les femmes Daos, le pantalon est de coutume. Côté couleur et motifs, elle dépend des groupes ethniques , par exemple les Dao rouges doivent leur nom à la couleur rouge qui domine leur costume et les motifs ornementaux. Autre point distinctif : leur coiffe typique.

Leurs spécialités ? 

Culture du mais, du seigle et du manioc mais aussi du riz pour ceux qui sont sur les moyens plateaux. L’élevage de chèvres, la pêche, la chasse font aussi parties de leur quotidien. En ce qui concerne l’artisanat, ils sont connus pour leur fabrication d’objets en rotin ou en bambou, pour la broderie. 

Les Tays

Femme ethnie Tay, Ba Be, Vietnam

Femme ethnie Tay, Ba Be, Vietnam © Linda De Volder / flickr

Où les rencontrer ?

Contrairement aux Hmongs et aux Daos, les Tays vivent plus bas dans les hautes vallées et parfois dans les plaines à proximité des cours d’eau. des provinces de montagne comme Cao Bang,  Lang Son, Bac Can, Thai Nguyen, Quang Ninh, Ha Giang, Lao Cai, et Bac Giang.

Comment les reconnaître ? 

Le costume traditionnelle des Tays est assez simple en comparaison avec les autres ethnies avec la seule couleur : bleu foncé. Les hommes et les femmes portent des blouses  fendue à la poitrine et au col rond. Les femmes portent un foulard carré plié en biais. 

Leurs spécialités ? 

Certaines cultures leur sont spécifiques comme celle de la badiane (anis étoilé), ainsi que l’élevage des poissons en casiers flottants. Ils cultivent aussi  du riz, du manioc, des patates douces, du maïs et plusieurs autres légumes. Autre spécialité de cette ethnie, le tissage à la main de  coton ou de soie.

Si vous souhaitez venir à la rencontre des ces différentes minorités, consultez nos différents circuits  :