Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

My Son, vallée sacrée du royaume Champa

L’histoire du site

Le site archéologique de My Son se trouve sur le territoire de la commune vietnamienne de Duy Phu, au sein de la province de Quang Nam. Il se situe non loin de deux villes importantes du pays, Da Nang (au nord-ouest) et Hoi An (à l’est). Considéré comme le lieu majeur de la civilisation cham et du royaume Champa, il s’agit d’un des sites touristiques les plus importants du Sud-Est asiatique, incontournable durant un circuit au Vietnam, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1999.

Le site de My Son a été mis au jour par un archéologue français, Henri Parmentier, dès la fin du XIXe siècle. C’est un ensemble de vestiges archéologiques de tout premier plan, fort d’une riche histoire entamée au IVe siècle de notre ère, lors de sa création par l’empereur Bhadravarman.

Sanctuaire de My Son - Vietnam

Sanctuaire de My Son – Vietnam – © Mike Hauser / Flickr

Considéré comme un lieu saint, My Son abrite divers temples et sanctuaires. Il s’est agrandi au fil des siècles pour devenir un centre tant politique que religieux, puis la capitale du royaume Champa. Il a connu son apogée à partir du Xe siècle, puis a entamé son déclin deux cents ans plus tard. On considère que les monuments de My Son ont été utilisés du IVe au XIIIe siècle par les populations locales.

Les lieux incontournables

La visite du site de My Son est indispensable pour tous les voyageurs se rendant en voyage au Vietnam. Le sanctuaire prend place au milieu d’un cirque naturel, entouré par une vaste chaîne montagneuse qui borde le fleuve Thu Bon. De par sa position stratégique, il constituait jadis le cœur du royaume cham.

Bien que le site ne soit plus aujourd’hui composé que de temples en ruine, pas moins de 71 monuments divisés en huit groupes peuvent encore être admirés, relevant aussi bien de la culture hindoue que bouddhiste.

Les tours-sanctuaires construites durant près de neuf siècles délimitent le périmètre de ce site d’exception : une dizaine d’entre elles sont encore debout aujourd’hui. Les différents monuments, mêlant temples dynastiques et lieux de culte dédiés principalement à la déesse Shiva, constituent le point d’orgue de la visite.

La vallée de My Son est l’un des sites archéologiques les plus spectaculaires qui soient, par la profusion et la beauté de ses monuments. Faits de briques en terre cuite et de piliers de pierre agrémentés de décorations en grès, les temples font la fierté du patrimoine vietnamien.

Bas-relief, temple de My Son - Vietnam

Bas-relief, temple de My Son – Vietnam – © Nam-ho Park / Flickr

Le site de My Son représente un lieu d’une richesse inestimable sur le plan architectural, religieux et culturel, permettant de retracer à lui seul toute l’histoire du royaume cham.

Un intérêt touristique majeur

Avec ses nombreux bâtiments encore conservés, la diversité de ses bas-reliefs et ses importants vestiges enfouis, My Son fait figure de site touristique majeur au Vietnam. Aucun autre lieu ne peut lui être comparé dans tout le Sud de l’Asie. L’ensemble des temples et des tours-sanctuaires a été classé par l’UNESCO pour permettre une meilleure conservation du site faisant partie du patrimoine de l’humanité.

Les ruines de My Son illustrent ainsi la richesse culturelle du royaume cham à l’échelle du continent, mais aussi l’influence esthétique majeure exercée par l’architecture et l’art hindous. On estime qu’il s’agit là d’un des premiers sites chams construit au Vietnam, ayant survécu par miracle aux diverses invasions chinoises.

La protection du site, qui attire de plus en plus de visiteurs chaque année, est une question importante pour les autorités vietnamiennes. Des aménagements permettent au site d’être visités par un grand nombre de touristes, désireux de découvrir l’une des merveilles architecturales de l’Asie.

Idées de circuits privatifs au Vietnam incluant la visite du sanctuaire de My Son :