Website Preloader
Website Preloader

Quelques plats vietnamiens à déguster

par | 7 Déc 2016 | Voyage Vietnam

Dans la droite ligne de la rubrique Cuisine du Vietnam de notre guide de voyage au Vietnam, passons en revue quelques mets du Vietnam incontournables et savoureux.

Le Phở, la soupe populaire

Plat classique et répandu dans tout le Vietnam, le Phở est un bouillon traditionnel et complètement typique de la gastronomie vietnamienne. Composé de pâtes de riz, de viande de bœuf ou de poulet (moins cher), il est souvent accompagné d’oignon émincé, de poivre, menthe, coriandre ou gingembre.
Il et est consommé dans les restaurants ou à même le trottoir, devant les échoppes alimentaires le proposant.

Phở - Hanoi, Vietnam

Phở – Hanoi, Vietnam – © butforthesky.com / flickr

Plat emblématique du nord du vietnam, le Phở voyage avec ses « ambassadeurs » et constitue un trait reconnaissable de la culture vietnamienne. Il est d’ailleurs inscrit depuis au top 100 de l’Union World Records. Si vous vous promenez dans les rues de Hanoi, vous n’aurez que l’embarras du choix pour déguster un Phở.

Des chaînes de restauration se sont même développées autour de plat emblématique, telles Phở vuông ou Phở 24. Préférez néanmoins un restaurant traditionnel, tel le Phở Thin à Hanoi.

Au sud, le pendant du Phở est le Hủ tiếu, bouillon de nouilles de riz très fines. Il est servi lui avec des fruits de mer et des crustacés, du bœuf, gingembre, oignons… et constitue on le voit un véritable plat riche et nutritif, consommé dés le petit déjeuner par les saigonais.

Plus léger néanmoins que le Phở, le Hủ tiếu est un plat traditionnel d’origine chinoise et largement répandu en Asie du Sud-est, Cambodge, Thaïlande… et de même que le Phở vous le trouverez dans les meilleurs restaurants comme dans les petites boutiques de rue.

Le Banh mi, « sandwich » vietnamien

Banh mi, sandwich vietnamien - Hoi An, Vietnam

Banh mi, sandwich vietnamien – Hoi An, Vietnam – © Chris Goldberg / flickr

The Guardian en a fait le meilleur sandwich du monde, mais nous ne sommes pas obligé de les croire. Cela dit ce « pain-viande » contient tout les nutriments nécessaires à un bon repas : fibres, protéines, vitamines, glucides.

Porc, bœuf, poulet, la viande est dégustée avec des légumes croquants (carottes, concombres…) et agrémentée de coriandre et de piment de soja. Ce sandwich oscille alors entre sandwich traditionnel et le kebab turc, mais son équilibre nutritif n’est pas le même !

Tous ces ingrédients sont fourrés dans une petite baguette, legs de la colonisation française, à base de farine de blé et de riz (donc plus digeste) et constitue le sandwich vietnamien par excellence.

Une variante végétarienne existe, consommée essentiellement dans les temples, et comporte du soja et du seitan.

Le Bun cha  (vermicelle au porc grillé)

Un classique également de la cuisine hanoienne, et un petit plat complet composé de vermicelles de riz et de brochettes de proc grillé, accompagné d’une sauce aigre-douce et d’herbes aromatiques.

Bun Cha - Vietnam

Bun Cha – Vietnam – © Malingering / flickr

Vous n’aurez aucun mal à en trouver, le Bun Cha est un plat traditionnel de rue de Hanoi, mais on le retrouve également dans les meilleurs restaurants sous des formes toujours plus raffinés et recherchés, appréciés de beaucoup et même du président des États-Unis !

C’est ce mélange de saveurs aigre-douce, amères et douces, entre herbes aromatiques et carottes et papaye verte.

Dans le sud, vous trouverez son équivalent, le bún thịt nướng, dont la préparation diffère et qui  comporte également de la viande marinée à l’ail et la citronnelle, ce qui le démarque du plat du nord. Ici les aliments, plutôt que présentés séparément sur la table sont assemblés dans un bol.

On vous laissera déguster les deux, prévoyez un circuit au Vietnam du Nord au Sud !
Ou bien, testez le « meilleur Pho de Paris » chez Suave, au 20 rue de la Providence Paris 13e.

Suite de nos découvertes culinaires la semaine prochaine.

Un circuit gourmand ? Bien sûr ! Jetez un oeil à ces programmes :