Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Avant de partir

Avant de partir en Birmanie

 

 

La saison idéale pour voyager

Après les dernières pluies d’octobre commence la saison sèche, la plus agréable pour voyager en Birmanie : la mousson, qui a commencé en juin, a reverdi les paysages, les températures se font douces – aux alentours de 25 à 28 °C – et cela, jusqu’en janvier. En février, la chaleur commence à se faire sentir, une chaleur sèche dans la région de Mandalay et la plaine de Pagan, plus moite à Rangoon et dans le Tanintharyi (région sud). Elle s’accroît jusqu’à devenir caniculaire en avril et mai : c’est l’époque où l’on se réfugiera sur les hauteurs du plateau shan, pour profiter d’une fraîcheur d’altitude, jusqu’aux premières pluies de mai, qui annoncent un nouveau cycle de mousson. Mais, quelle que soit la saison du voyage, c’est le calendrier des fêtes que l’on regardera : il y en a pour chaque mois, en particulier au moment de la pleine lune, où se déroulent les festivals de pagodes.

Températures moyennes par ville en degrés °C

Températures birmanie tableau

Boucler sa valise

Aux vêtements de coton léger on ajoutera un pull-over et un foulard pour les nuits sur le plateau shan, plutôt fraîches, et les établissements climatisés, franchement frisquets, ainsi qu’un coupe-vent pour les traversées en bateau. Une jupe longue, un pantalon pour les hommes, ainsi qu’une chemise couvrant les épaules sont indispensables pour la visite des temples et des pagodes. Comme il faut se déchausser pour pénétrer dans les lieux sacrés, prévoir une paire de sandales faciles à ôter. Penser à emporter une lampe de poche, pour la visite des grottes mais aussi lors des fréquentes coupures de courant, ou pour rentrer à l’hôtel le soir : dans les villages et les petites villes, les rues ne sont pas éclairées ; un canif pour peler soi-même fruits et légumes ; des lingettes pré-imprégnées, sans alcool, contre la poussière ou la transpiration ; des lunettes de soleil (pas de chapeau : on en achètera un sur place à bon prix) ; un cadenas pour verrouiller ses bagages ; une photocopie du passeport et des documents de voyage, à ranger à part, facilitera les démarches en cas de perte ou de vol de papiers. Inutile, en revanche, de prendre des pastilles pour purifier l’eau : on trouve partout des bouteilles capsulées d’eau minérale, à bas prix.

Santé

La pharmacie de voyage comportera une crème solaire, un répulsif antimoustiques, le traitement antipaludéen prescrit par votre médecin, un antibiotique à large spectre. Le changement dans les habitudes alimentaires durant un voyage entraîne souvent des maux d’estomac. Brûlures, remontées acides risquent de ternir un peu les vacances. Aussi, soyez prévoyant en glissant dans votre valise un antiacide tel que ceux de la gamme Maalox Maux d’estomac. Si les brûlures d’estomac s’accompagnent de sensations de ballonnements, vous pouvez utiliser Maalox ballonnements. Pour tous ces médicaments, demander conseil à un médecin ou à un pharmacien, en précisant que l’on se rend dans un pays tropical. Les personnes qui suivent un traitement emporteront une provision suffisante de leurs médicaments habituels. Les femmes prévoiront des tampons hygiéniques, dont l’usage n’est pas répandu en Asie. Enfin, sachez que le sida fait des ravages en Birmanie. Si aucune vaccination n’est obligatoire, il est toutefois vivement recommandé d’être à jour dans ses vaccinations DTP (dyphtérie-tétanospolio) et de se faire vacciner contre les hépatites A (transmission par voie alimentaire) et B (transmission par voie sanguine ou sexuelle), ainsi que contre la rage si l’on prévoit de séjourner dans les campagnes. En zone impaludée, il est indispensable de suivre un traitement contre le paludisme tel que Malarone. Conseillé chez l’adulte et l’enfant (de plus de 11 kg), Malarone vous offre une efficacité optimale et une très bonne tolérance. Commencez le traitement la veille du départ, continuez durant le séjour et seulement 7 jours après le retour. Se renseigner auprès d’un médecin ou d’un centre de santé spécialisé dans la médecine tropicale, comme l’Institut Pasteur ou l’hôpital Cochin, à Paris, pour savoir quel est le médicament le plus approprié. Attention, la prise de médicament commence parfois une semaine avant le départ ; elle se poursuit généralement quatre semaines après la fin du séjour. L’infrastructure médicale est insuffisante en Birmanie : en cas de problème sérieux, on s’adressera au médecin de l’ambassade de France à Rangoon (www.ambafrance-mm.org), et on n’hésitera pas à envisager un rapatriement sanitaire.

Devise et budget vacances

Le kyat (abrégé K ; prononcer « tchiatte ») se présente en billets de 10, 20, 50, 100, 200, 500 et 1 000 K. Depuis 2008, des pièces de 50 et 100 K remplacent progressivement les billets de ce montant. Attention : il est indispensable d’emporter en argent liquide (euros ou dollars américains) les sommes que l’on pense dépenser durant son voyage : depuis fin 2003, en réaction aux nouvelles sanctions économiques prises par les Etats-Unis en juillet de la même année, le gouvernement birman a interdit les cartes de crédit et les chèques de voyage (traveller’s checks). Toutes les dépenses doivent donc être réglées en liquide. Les changeurs de Rangoon et de Mandalay acceptent les euros, mais pratiquent le même taux de change pour l’euro et pour le dollar américain sans tenir compte des taux appliqués sur les marchés internationaux. L’hébergement et les transports intérieurs, qui se règlent en dollars (sauf pour les taxis en ville et pour les bus), sont les postes de dépense les plus importants du voyage : compter une moyenne de 30 $ par nuit, et de 100 à 150 $ pour un vol intérieur. Les entrées des monuments historiques, elles aussi réglables en dollars, varient de 3 à 10 $. Les restaurants, les achats courants et les souvenirs se paient en kyats et restent très bon marché par rapport au niveau de vie européen.

Choisir son voyage

Une semaine

A condition de prendre l’avion, un séjour d’une semaine offre un premier aperçu des sites majeurs du pays : outre Rangoon, où l’on atterrit et d’où l’on repart, on visitera les grands temples de Pagan, le marché et les pagodes de Mandalay. Autour du lac Inle, marchés flottants et balades montreront la Birmanie côté nature et vie quotidienne.

Deux semaines

Les amateurs d’architecture pourront explorer plus avant la plaine archéologique de Pagan, les randonneurs visiteront des villages moins touristiques du plateau shan, et, pour rompre le rythme trop rapide des vacances en avion, on choisira de relier Mandalay à Pagan en un jour de croisière sur le fleuve Ayeyarwaddy.

Trois semaines

En bus ou en train, la Birmanie « à petite vapeur » reprend des saveurs qui échappent à un voyage en avion. Après la visite des incontournables, le périple se terminera par quelques jours de farniente sur les plages de Ngapali ou de Chaungtha, pour un retour au pays avec les belles couleurs des tropiques.

Documentation

(Librairies de voyages à Paris et en province)

A Paris Itinéraires

60, rue Saint-Honoré, 75001 Paris, tél. : 01 42 36 12 63 ; Internet : www.itineraires.com Ouvert du lundi au vendredi de 10 h à 19 h.

Ulysse

26, rue Saint-Louis-en-L’Ile, 75004 Paris, tél. : 01 43 25 17 35 ; Internet : www.ulysse.fr Ouvert du mardi au vendredi de 14 h à 20 h.  A consulter également les espaces librairie des magasins Fnac et Virgin Megastore.

En province Raconte-moi la Terre

38, rue Thomassin, 69002 Lyon, tél. : 04 78 92 60 20 ; Internet : www.raconte-moi.com

Magellan

3, rue d’Italie, 06000 Nice, tél. : 04 93 82 31 81.

Les Cinq Continents

20, rue Jacques-Cœur, 34000 Montpellier, tél. : 04 67 66 46 70.

Hémisphères

15, rue des Croisiers, 14000 Caen, tél. : 02 31 86 67 26.

Mollat

15, rue Vital-Carles, 33000 Bordeaux, tél. : 05 56 56 40 00 Internet : www.mollat.com

Ombres blanches

50, rue Gambetta, 31000 Toulouse, tél. : 05 34 45 53 38 ; Internet : www.ombres-blanches.fr

Inter titreLa Birmanie à Paris

Musée national des Arts asiatiques Guimet

6, place d’Iéna, 75016 Paris, tél.:0156525300. www.museeguimet.fr Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10 h à 18 h. Le musée abrite des trésors de la statuaire birmane et offre toutes les clefs pour se familiariser avec l’art asiatique.

Librairies spécialisées sur l’Asie Fenêtre sur l’Asie

49, rue Gay-Lussac, 75005 Paris, tél. : 01 43 29 11 00. 

Kailash

69, rue Saint-Jacques, 75005 Paris, tél. : 01 43 29 52 52 ; e-mail : kailash@imaginet.fr ;www.kailasheditions.com 

Le Phénix

72, bd de Sébastopol, 75003, tél. : 01 42 72 70 31 ; www.librairielephenix.fr

Inter titreLa Birmanie sur Internet

www.myanmars.net : Un site très complet, privilégiant les aspects culturels. Il faut savoir que les données factuelles, économiques notamment, sont « officielles ».

www.freeburma.org : Moins officiel, comme son nom le laisse entendre. Ce site donne une large place à la situation politique et économique, ainsi qu’à la situation sur les droits de l’homme.

Lire la suite du guide

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.