Infos et réservations au 01 45 65 46 64 vietnam@tangka.com

Géographie, faune et flore

Géographie, faune et flore de Birmanie

 
 

Birmania © Carlos Matos

Carte d’identité de la Birmanie

Nom : Union du Myanmar (Pyidaungzu Myanmâ Naingngandaw).
Capitale : Naypyidaw (Pyinmana) a remplacé Rangoon en 2006.
Villes principales : Rangoon, Mandalay, Mawlamyine, Monywa et Taunggyi.
Superficie : 676 000 km2.
Chef de l’Etat : Général Than Shwe (depuis 1992).
Nature du régime : Junte militaire (depuis 1962).
Population : 57 millions d’habitants.
Langues : Le birman et de nombreux dialectes ethniques locaux.
Monnaie : Le kyat.
Revenu annuel moyen : Moins de 1 800 $ par habitant et par an. C’est un des pays les plus pauvres du monde.
Religions : Bouddhisme theravadin (majoritairement), hindouisme, islam, christianisme, croyances populaires de type animiste.
Ressources principales : Riz, bois précieux (teck), minerais et pierres précieuses (rubis), pétrole et gaz naturel, tourisme, opium.

Du triangle des glaces…

Dans les contreforts himalayens, Chine, Inde et Birmanie ont frontière commune au pic Hkakabo Razi qui, de ses 5 881 m, domine tout le Sud-Est asiatique. La frontière suit les crêtes des montagnes, qui isolent la Birmanie de ses puissants voisins. En pays kachin, le fleuve traverse des régions riches en métaux précieux et en gemmes. Au tiers de son parcours, il franchit le tropique du Cancer et entre dans la plaine sèche de Mandalay-Pagan. La touffeur de la plaine s’estompe sur les plateaux orientaux du pays shan, où les Britanniques établirent des stations climatiques pour retrouver, l’été, un peu de la fraîcheur de leur île.

… au triangle vert

Au nord-ouest de Rangoon, l’Ayeyarwaddy s’épanouit en un vaste delta jusqu’à la mer d’Andaman. Du lacis de rivières qui dessine ce triangle vert, les Britanniques firent le grenier à riz de la région. L’Arakan, voisin du Bengladesh, et le Tanintharyi, à la frontière thaïe, subissent de plein fouet la mousson du sud-ouest.

Faune et flore

Les buffles d’eau sillonnent les champs de paddy du delta, les éléphants charrient les grumes des forêts de teck : faune et flore s’allient au service de l’homme. Champs de sésame, de tabac et de thé couvrent le sol du pays shan, aux limites des forêts tropicales habitées par les singes et les écureuils volants, les orchidées et des milliers d’oiseaux. La plaine sèche, terre de cactées, d’acacias et de palmiers à sucre, est plus propice à l’édification de milliers de temples qu’à l’agriculture intensive. L’Arakan et le Tanintharyi se tournent vers la mer : poissons, crevettes et calamars animent les ventes à la criée sur les marchés de Sittwe et de Mawlamyine.

 

Lire la suite du guide

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.